Suggestion: Essayez de cliquer sur "Raccourcis->..."
A voir aussi les Albums des anciens: http://cep-polynesie.gadger.eu/?Les_albums_des_anciens

Première réunion du Coscen

(Photo de Raymond Capra)
Avatar de l’utilisateur
SapeurBertty
Messages : 184
Inscription : 02 févr. 2009, 14:49
Localisation : St Julia de Bec - Aude

Première réunion du Coscen

Messagepar SapeurBertty » 20 sept. 2017, 09:09

Première réunion du Coscen : "un vrai besoin"
17215234-21734760.jpg

Yolande Vernaudon, déléguée au suivi des conséquences des essais nucléaires, a succédé à Bruno Barrillot, décédé le 25 mars dernier.

PAPEETE, le 18 septembre 2017 - Les membres du conseil d'orientation pour le suivi des conséquences des essais nucléaires (Coscen) se sont retrouvés pour la première fois ce lundi à la présidence. La réunion a permis de présenter l'accord de l'Elysée, d'évoquer la loi Morin et la suppression du risque négligeable ainsi que la création d'un centre de mémoire.

Attendue depuis longtemps, la première réunion du conseil d'orientation pour le suivi des conséquences des essais nucléaires (Coscen) s'est tenue ce lundi après-midi à la présidence.

Plusieurs sujets ont été abordés : l'accord de l'Elysée, la loi Morin et de la situation du Civen et enfin les lieux de mémoire et l'avancée du dossier. "Le Coscen ne s'était pas réuni depuis plusieurs années. Le président Fritch voulait le réorganiser mais plusieurs facteurs ont fait qu'il n'a pas pu se tenir qu'aujourd'hui. Nous sentions en tout cas que c'était un vrai besoin", a réagi Yolande Vernaudon, déléguée au suivi des conséquences des essais nucléaires, nommée suite au décès de Bruno Barrillot le 25 mars dernier.

La reconnaissance du fait nucléaire par l'Etat français, l'indemnisation des victimes et la suppression du risque négligeable, l'action du Civen et le devoir de mémoire sont les thèmes discutés lors de cette assemblée.

En outre, cette première réunion a permis de tracer les grandes lignes de la méthodologie de travail du conseil d'orientation. Les membres ont décidé de mettre en place un "groupe de travail intermédiaire" composé de gens qui ont plus de disponibilités que les autres membres. "L'intérêt est de préparer les dossiers prioritaires, en restant toujours dans la thématique des indemnisations et toutes les questions sanitaires, mais aussi le devoir de mémoire", explique Yolande Vernaudon.

Pour l'heure, la date de la prochaine réunion du Coscen reste encore inconnue. Le président du Pays a émis le souhait que celle-ci se fasse avant que la commission consultative ne le fasse à Paris.

Roland Oldham."Ce que j'attends maintenant ce sont des résultats"

i["Nous avons beaucoup discuté des dossiers : le Civen, le risque négligeable, les archives, le centre de mémoire… Pour moi, il n'y a pas tellement de nouveautés. En ce qui me concerne, je trouve que ça traîne. Les archives, c'est un sujet dont nous parlons depuis des années. Bruno (Barrillot NDLR) qui en était l'initiateur est malheureusement décédé. Là, nous en sommes encore au niveau des discussions. […] Il faut agir. En ce qui concerne la loi Morin et le risque négligeable : nous connaissons la musique! Ce que j'attends maintenant ce sont des résultats. […] Nous sommes là pour leur rappeler que nous attendons depuis trop longtemps et que les victimes sont en train de décéder. Là, nous en sommes en train de patauger. Je ne peux pas dire que la réunion a été quelque chose de très positif. Nous ne sommes pas pour tirer sur le gouvernement mais nous sommes là pour bousculer, pour que les choses avancent. […] J'attends que l'on soit plus pragmatique parce que le temps nous manque : il y a des documents qui se perdent, il y a des anciens témoins qui ne sont plus là. Donc, je me pose la question de ce qui bloque et pourquoi?"]i

Qui siège au COSCEN?
Le COSCEN est présidé par Edouard Fritch depuis 2016 et est composé de 20 membres : le vice-président, en charge de l’économie, le ministre en charge de la santé et celui en charge de l’environnement, le président de l’assemblée de Polynésie française, trois représentants désignés chacun par leur groupe politique, le président du CESC ainsi qu’un autre membre désigné par ce dernier, tous les parlementaires, sénateurs et députés, la fédération des associations de protection de l’environnement, les associations Moruroa e Tatou, Tamarii Moruroa et 193, et une personnalité désignée par le président du Pays.
Henri Coussole
115éme CMGA
Hao66/Toté67

Revenir vers « Forum général »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité